31.1.08

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, de Stieg Larsson (Millenium 1)

Bon, pas beaucoup le temps de lire en ce moment... Travail toujours évidemment, mais aussi... retour en grâce du tricot et du crochet (si si, ne rigolez pas, ça me défoule du stress professionnel :-). Cependant, la trilogie de Stieg Larsson me faisait de l'oeil depuis un moment, notamment en raison de toutes les bonnes critiques qu'elle a reçu sur les blogs... et parce qu'en général, Actes Sud ne se trompe pas dans ses choix éditoriaux... enfin, fait des choix qui correspondent à mes goûts.

Et je ne suis pas déçue.

Bon, c'est un polar, donc interdiction de dévoiler les détails de l'histoire (de toute façon, je trouve que ça gâche toujours le plaisir quel que soit le livre). On peut juste dire qu'un journaliste économique, mis sur la touche après un procès en diffamation perdu face à un industriel, se fait embaucher par un autre industriel, officiellement pour écrire la biographie de la famille et de l'entreprise, mais en réalité pour tenter de comprendre comment sa nièce a disparu... il y a quarante ans. Il sera secondé par une jeune détective particulièrement douée pour "hacker" les ordinateurs, et au caractère pour le moins original.

L'histoire est très bien structurée, et quoique riche, on ne se perd jamais. Pas "d'impasse" ou d'incohérence dans l'intrigue, des rebondissements haletants, une alternance de rythmes rapides et plus lents qui laissent souffler le lecteur, des personnages bien campés et plutôt attachants bien que décrits sans complaisance excessive, et une écriture fluide. Bref, tout le plaisir qu'on peut attendre d'un bon livre.
Pour ma part, le fait qu'il se passe en Suède ajoute au plaisir : j'ai eu l'occasion d'aller deux fois à Stockholm, dans des conditions privilégiées d'ailleurs, et je suis par ailleurs grand amateur des films d'Ingmar Bergman. J'ai donc le plaisir d'identifier au passage quelques paysages connus, ou que je peux aisément me représenter, et j'aime bien, ça me dépayse.

Plus qu'à attaquer la suite, les deux autres tomes attendent déjà sur mon étagère (les histoires à épisodes, j'attends toujours que tout soit paru pour acheter, j'ai horreur de rester en suspens entre deux volumes).

Bon, évidemment, tout le monde aime, je ne suis pas originale pour un sou. Et il suffit de taper le nom de l'auteur dans un moteur de recherche pour trouver des centaines de pages. Je me contenterai donc de quelques liens qui vous permettront de vous faire une idée... sans vous noyer.
Côté critique professionnelle, Evène consacre un très bon dossier à la trilogie.
Côté bloggeurs, je vais me limiter à ceux qui sont dans mon Google Reader, et pardon si j'en oublie, il pourront se signaler en commentaire. Val le met en tête de son top 5 pour 2007. Cathe a lu les trois d'un coup. Comme moi, ce n'est pas une lectrice de polars, mais elle a aimé. Camille a beaucoup aimé aussi, et cite d'autres critiques.

Et vous, vous vous y mettez quand ?

5 commentaires:

cathe a dit…

Merci pour le lien :-)

Et tu as réussi à ne pas entamer le deuxième directement ???? ;-)

Helene a dit…

Hum, ce fut difficile de résister... mais j'avais déjà entamé mon sommeil pour finir le premier, et la fatigue a eu raison de moi. Mais le we arrive, je vais pouvoir me rattraper et enfin me jeter sur le tome 2 :-)

Valeriane a dit…

Je garde les 2 tomes suivants précieusement!! ;-)
Tellement peur de me sentir seule après.
mais bon je pense que je vais très bientôt me plonger dans le 2

Virginie a dit…

Ah lala, j'en ai marre de lire des bonnes critiques sur ce livre!!! Je ne l'ai pas encore lu mais promis, c'est le prochain!! Et au passage, je découvre ton blog!

Amaily a dit…

Bonjour Hélène dont je redécouvre le blog grâce au récent commentaire chez Valclair. Pendant les vacances, omme tout le monde, je me suis plongée dans la lecture de Millenium. Difficilement je dois dire. J'ai trouvé le premier tiers du premier tome particulièrement indigeste. Et puis je me suis passionnée pour l'histoire et j'ai très vite fini l'opus. Mais plus pour connaitre la fin que pour savourer l'écriture, assez plate au demeurant. Ce livre ferait sans aucun doute une excellente trame de scénario. A mon avis, ce n'est pas suffisant pour en faire un bon livre. D'autant que la traduction (ce qui est rare chez Acte Sud) n'est pas irréprochable.
Mais comme je suis une fille tout à fait incohérente, je viens d'ouvrir le deuxième tome, et je dois dire que là, j'ai tout de suite accroché!

Related Posts with Thumbnails