2.9.07

Chéri, de Colette

J'ai lu peu de livres de Colette. Le blé en herbe, je crois, et La Chatte. Ma mère faisait la moue lorsqu'on évoquait le nom de cet auteur, et sa réticence m'est restée.

Chéri évoque le monde des courtisanes, celles qui ont su utiliser leur beauté et leurs charmes pour se constituer une "situation" qui leur permet de vivre confortablement en toute indépendance. Léa approche la cinquantaine, et vit, depuis 7 ans, une idylle un peu sulfureuse avec "Chéri", un jeune homme de 24 ans son cadet. Mais voilà que la mère du jeune homme décide qu'il est temps de marier son fils. Léa part en voyage, laissant croire qu'elle a un nouveau galant dans sa vie... Va-t-elle se résoudre à "faire une fin" avec un homme de son âge, tant qu'elle est encore assez belle pour être courtisée ?

Au démarrage, le livre est un peu irritant : univers de frivolité et de paresse, préciosité des décors et du verbe de l'auteure, tournures et vocabulaires parfois franchement désuets, personnages superficiels occupés de leur seule apparence, rapports "vachards" entre les personnage, où il importe surtout de ne pas perdre la face quitte à y perdre toute authenticité. Pourtant, Chéri trouve à notre époque une nouvelle modernité : les questions et les angoisses de Léa rejoignent celles que se posent aujourd'hui les femmes divorcées, qui après avoir profité de leur indépendance, s'interrogent sur la fin de leur vie, et la recherche d'un compagnon stable, après s'être lassées du papillonnage... La fin du livre est inattendue, les personnages finissant par rompre avec les pures apparences pour abattre leurs cartes, et trouver une certaine noblesse qui les rend plus attachants.

A telle enseigne que je lirai sans doute La fin de Chéri... même si Colette de toute évidence n'est pas mon auteur favori.

Apparemment, on ne lit plus beaucoup Colette, car je n'ai pas trouvé d'avis de lecteurs. Par contre, cette analyse psychanalytique du thème de la séparation qui évoque le livre de Colette est intéressante...

3 commentaires:

Michel a dit…

C'est vrai, je n'en ai jamais lu ! et je ne saurais expliquer pourquoi.

clem a dit…

C'est marrant par ce que ma mère n'était pas emballée quand je lui parlait de Colette. pourtant je grade un bon souvenir de ces livres.

Anne-Sophie a dit…

Ca fait partie également de mes lacunes...

Related Posts with Thumbnails