25.6.04

La Frontière, de Patrick Bard

Je lis assez peu de romans policiers, ce n'est pas mon genre littéraire préféré. Mais celui-là est assez bien ficelé, bien documenté, et basé sur des faits réels qui donnent à réfléchir. Ce pourrait être une sorte de version romancée du "No Logo" de Naomi Klein : nous sommes dans les "maquiladoras" mexicaines, à la frontière des Etats-Unis, où les ouvrières sont employées dans des conditions scandaleuses pour produire les objets de consommation du monde occidental, des vêtements de marque à l'électro-ménager.
Patrick Bard ne nous fait pas la morale cependant : il nous livre des faits, emballés dans une intrigue qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre de l'ouvrage... et digne des meilleurs romans noirs (il a d'ailleurs reçu le prix Polar Michel Lebrun 2002). Ames sensibles, s'abstenir, ça baigne dans l'hémoglobine et les vapeurs toxiques !
J'avoue une petite faiblesse pour la langue de cet auteur-là... mais là je cesse d'être objective, car je connais personnellement l'auteur, et je savoure de retrouver sous sa plume des expressions que j'ai entendues dans sa bouche, il y a quelques temps déjà : pour dire vrai, je l'avais un peu perdu de vue ces dernières années... lorsque j'ai eu la surprise d'entendre sa voix sur France Inter la semaine dernière. J'ai donc foncé sur mon Google préféré pour voir ce qu'il me racontait sur cet ami-là... et il y avait de quoi !
Je le connaissais surtout en tant que photographe, et j'ai aussi fait l'acquisition d'un de ces derniers livres de photos "Transsibériens", dans lequel il nous livre trois voyages dans ces trains mythiques que je rêve d'emprunter un jour (le bouquin reste nettement plus abordable que le voyage...)

Pour en savoir plus sur Patrick Bard et ses oeuvres, voici quelques liens :
- Une interview de l'auteur sur Arts Sombres
- Une présentation de Patrick Bard sur le site de l'agence Editing
- Une présentation et quelques photos de l'ouvrage "Transsibériens" sur Chambres Noires

Bonne lecture !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

tres bon roman, j'ai été absorbé! moi qui suis allé au mexique plusieurs fois, j'ai ressenti l'ambiance du pays, je le recommande vivement !

patoune a dit…

je suis d'accord avec toi .. c'est un excellent polar très bien ficelé !! ca me rappelle un peu notre ami ellroy avec son american tabloid : on part de faits avérés et on construit son argumentaire et sa théorie autour.

Par contre, petite question je suis amateur de polar (tu n'as qu'à visiter mon site www.loisirsandco.com/blog pour t'en convaincre) et je voudrais savoir si les autres romans de Bard sont des polars ??

Helene a dit…

Bonjour Patoune

Patrick Bard n'a pas fait que des polars, mais il y en a à ma connaissance au moins deux autres, La quatrième plaie, et L'attrapeur d'ombres (sorti en poche). Je ne les ai pas encore lus, mals le second est déjà sur ma table de nuit.
Un prochain est en préparation, mais je ne sais pas quand il sortira.

Dom-Dom a dit…

Ce livre, une merveille, bien qu'il soit romancé par rapport à la rélité, l'auteur c'en sort avec panache. Nous sommes très loin des fin américaine asseptisée et nian-nian. Vraiment, merci pour ce bon moment. D'ailleurs, "l'attrapeur d'ombres " est tout aussi grandiose. Mais où donc va-t-il chercher cette inspiration?

Helene a dit…

Où Patrick trouve-t-il son inspiration ? Sur le terrain souvent (et réellement en ce qui concerne ce roman) : il ne faut pas oublier que l'un de ses métiers, c'est le reportage photo, pratiqué sur le mode journalisme d'investigation... et comme dit l'autre, la réalité dépasse souvent la fiction. C'est donc une sacrée bonne source :-)

Related Posts with Thumbnails